La chambre de commerce de Pointe-Noire a organisé, vendredi 20 juillet 2018,  une cérémonie à l’occasion du départ de Jean-Luc Delvert, Consul général de France dans la ville océane congolaise ces quatre dernières années.

La sobre cérémonie a réuni  une belle brochette de figures du secteur privé local, notamment celles  aux commandes des PME. Une occasion pour Didier Sylvestre Mavouenzela , figure de proue de l’institution consulaire, de souligner l’engagement du diplomate français pour le secteur privé congolais. Secteur pour lequel il s’est battu à faire aboutir certains projets. Avec la chambre de commerce de Pointe-Noire, c’était un quasi- partenariat, illustré par le rapprochement des services consulaires de l’entité déjà évoquée.  « Etre Consul dans une ville économique signifie s’intéresser aux entreprises », a répondu l’hôte de la cérémonie d’au revoir.Lequel s’est flatté du frémissement de l’esprit entrepreneurial « dans un pays à tradition intellectuelle ». Jean-Luc Delvert a encouragé les chefs d’entreprise à croire en eux, à faire preuve de résilience car, a-t-il assuré, ils ont tout pour réussir.De la part de la chambre consulaire et  celle du Club des entreprises de Pointe-Noire, Jean-Luc Delvert a reçu un présent. Les entreprises du CEPN l’ont particulièrement remercié pour son implication dans la facilitation de leur  mobilité en France. Ce qui a permis la conclusion de plusieurs partenariats entre les sociétés congolaises et leurs homologues françaises.