Photo de famille à la fin des échanges

Lancement  le vendredi 21 décembre  dernier du Club Bomoko porté par l’opérateur de téléphonie mobile MTN Congo. La filiale congolaise  du géant continental des télécoms  entend, par ce biais, assumer l’accompagnement des entreprises dans le registre du digital.

Près d’une vingtaine de transformateurs des produits agricoles ont répondu à l’appel de la chambre consulaire de Pointe-Noire, initiatrice du Club Bomoko. Une démarche permettant l’instauration d’un échange -et une proximité-  entre une grande entreprise et des acteurs de modeste taille sur les aspects de management à même de propulser ces dernières sur une échelle  supplémentaire de croissance. En ligne de mire, l’amélioration des pratiques, l’accès à l’information et  la découverte de nouveaux outils.  MTN Congo, sensible aux vertus de cette solution d’appui, a consenti à être aux côtés des entreprises congolaises pendant une année. La première expérience a été menée avec les transformateurs des produits agricoles. Enjeu : dessiller leurs  yeux sur l’univers de l’e-business. En clair, qu’ils puissent parvenir à améliorer leur efficacité commerciale grâce à une meilleure gestion des  outils digitaux.

Préoccupations partagées

Equipes Bomoko MTN et CCIAM

Pendant l’échange qui a duré une demi-journée, un faisceau de  préoccupations partagées a émergé : la structuration de la vision ; l’amélioration du packaging ; la visibilité vers les cibles à potentiel, l’accès à une communauté de consommateurs potentiels au sein d’une plateforme de confiance ; le besoin d’accompagnement sur une stratégie digitale bien pensée. En dehors de pistes de travail mises en perspective, MTN a apporté une réponse sur la problématique de la visibilité à travers son application Biz App. Accès à une possibilité de ciblage de sa clientèle potentielle ,  communication au moyen de SMS, diffusion gratuite des images à caractère publicitaire … L’application, qui a le don de crédibiliser les acteurs qui l’utilisent, reste un gisement des possibles. Conclue sur une note de satisfaction, cette expérience  inaugurale appelle d’autres séances    dans les secteurs d’activité les plus divers. Boutiques et shops, instituts de beauté, agriculture et élevage, petite industrie, menuiserie industrielle, grandes écoles et centres de formation, conseil en gestion, pâtisserie … seront au cœur de l’attention de la chambre de commerce de Pointe-Noire et de la marque jaune des télécoms.