Invité  au programme Destination-Pays, l’ambassadeur du Soudan au Congo a fait part de sa ferme  volonté de développer les échanges commerciaux avec le Congo.

 

 

 

L’ambassadeur du Soudan au Congo, Hussein Al-Amin, a été l’hôte du programme Destination-pays de la chambre consulaire de Pointe-Noire lundi 9 mars dernier. Le diplomate  soudanais, venu de Kinshasa,  a dévoilé les atouts économiques de son pays, en quête d’un destin qu’il souhaite mâtiné d’ouverture économique. Enseignement, agriculture, élevage, tourisme, mines, énergie solaire sont quelques-uns des secteurs d’activités offrant beaucoup d’opportunités pour qui veut investir au Soudan.  Un code des investissements attractif, une proximité avec les grands marchés et l’existence d’ infrastructures sont autant de facteurs incitatifs. Hussein Al-Amin, qui n’a éludé aucune  question, a exprimé sa foi dans l’amélioration de la situation politique, qui exerce  pour l’heure un effet repoussoir sur cette destination.

Des initiatives concrètes

« Ce n’est qu’un premier pas », ont affirmé le président de la chambre consulaire de Pointe-Noire, Sylvestre Didier Mavouenzela,   et son visiteur.  Les deux hommes ont annoncé des initiatives destinées à donner un contenu concret à l’espoir d’un pont entre les acteurs économiques des deux pays. Un comité économique « Soudan » sera rapidement mis en place pour réfléchir aux scénarios accélérateurs des échanges, ainsi que, d’ailleurs, la mise en place d’un cadre de partage d’informations. La possibilité d’un accord entre la chambre consulaire de Pointe-Noire et la confédération des hommes d’affaires du Soudan est également sur la table.