Jean Banzouzi Malonga, ancien rédacteur en chef du Courrier Economique de la chambre consulaire de Pointe-Noire, est décédé des suites d’un accident de circulation. l’homme se sera dépensé sans compter pour haut les couleurs de l’institution consulaire.

Journaliste économique aux flamboyants états de services, Jean Banzouzi Malonga a tiré sa révérence la nuit du mercredi 17 novembre.

Plusieurs années rédacteur en chef du Courrier Economique, le magazine éco de la chambre consulaire de Pointe-Noire, il a su porter avec force et aplomb l’ambition de doper la communication de cette institution. Le lien développé avec cette dernière était devenu si fusionnel qu’il ne rechignait guère à répondre à ses sollicitations. Partout et en tout temps. Ces derniers jours, Jean Banzouzi planchait sur l’histoire de la chambre. Sur son bloc-notes, une histoire à peine ébauchée quand la sienne a tragiquement pris fin. Humilité, esprit rieur, tête à plumes dans le giron du journalisme éco, jeunesse éternelle sous des tempes certes grisonnantes, disponibilité au partage de son savoir… Un vrai portrait pointilliste pour celui dont la disparition suscite un élan œcuménique de tristesse.
Le bureau de la chambre consulaire de Pointe-Noire salue sa contribution au rayonnement de cette maison. En s’associant à l’affliction de toutes celles et tous ceux qui l’ont connu et côtoyé, il présente ses condoléances les plus émues à sa famille biologique ainsi qu’à la presse congolaise.