À l’occasion de ses 70 ans d’existence, la chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture et des métiers de Pointe-Noire (CCIAM) a organisé,  le 15 mars 2017,  une journée portes ouvertes avec au menu des conférences, une exposition  et  des témoignages. Des activités ponctuées par la  décoration des personnalités ayant  œuvré pendant cette période à l’auréole de cette  institution.

Cette initiative  a visé l’amélioration de la notoriété de la chambre consulaire à travers la mise en avant de ses produits et services. Une tâche dévolue aux conférences et à l’exposition. Dans le premier registre, trois communications ont été délivrées. Jean- Michel Mavoungou, chef du pôle Intelligence économique et Associations professionnelles à la CCIAM , a évoqué  les leviers d’accompagnement de cet organisme. Des leviers structurés en  quatre  volets : information,  formation, appui et formalités. Un triptyque  mis en oeuvre  dans les différents  départements spécialisés :   le CEFA( Centre de d’éducation, de formation et d’apprentissage) en mécanique  automobile et l’Escic (école supérieure de commerce et d’industrie du Congo) ; le CGA (Centre de gestion agréé), le CIGOA (Centre d’informations et de gestion des opportunités d’affaires), l’animation économique, le fichier consulaire. Philémon Malonga, universitaire et  opérateur économique,  a  entretenu l’assistance sur  l’essence de l’entrepreneuriat  et les profils destinés  à s’y adonner, tandis que  Godwin Tay du cabinet Optimise Consulting  s’est penché sur  la création de la valeur ajoutée par l’entreprise. Le volet exposition a, lui, mis l’accent sur l’offre de différentes entités de la CCIAM. Question de construire une véritable  cohérence entre le discours et la pratique. La matinée de cette journée a été  également dédiée   à la présentation du baromètre 2016  des besoins des entreprises congolaises. Réalisée à partir d’un échantillon de 214  sociétés  de divers secteurs,  cette enquête  a confirmé  l’atonie de l’activité économique, qui, elle, a dégradé la situation de la plupart des acteurs. Même si, sur certains points , l’optimisme affleure sous l’inquiétude.

Décoration

L’après- midi a été consacré à la décoration par le grand chancelier des ordres nationaux  des dirigeants , passés et actuels,  de la CCIAM. Un échantillon de  7  personnalités ont reçu leur médailles sur les 14   élevées à titre exceptionnel dans l’ordre du mérite congolais par décret n° 2017 –30 du 14 mars 2017 portant élévation à titre exceptionnel et nomination à titre normal dans l’ordre du mérite congolais signé du président de la République. Ce sont : Macosso François Luc (à la dignité de grand officier),  Potignon Ngondo Micheline, Bounsana Hilarion (au grade de commandeur), Mavouenzela Sylvestre Didier, Tchitchelle Evelyne, Tchissambou Laurent, Niki-Niki Ambroise, Fina Matchiona Malela Patrice (au grade d’officier),  Bissouta Mabounda Aloyse Devic, Pembellot Jean Anaclet, Daff Hamady Abdoul, Ngouma Marc, Mabanza Rufin, Goma Biologo Jean Romuld (au garde de chevalier).Au sommet de  l’échelle de l’élévation, François Luc Macosso, ancien président de la chambre consulaire de Pointe-Noire  de 1985 à 1995,  a remercié tous ceux qui ont contribué à cette distinction. Et, surtout, souhaité de belles perspectives  à l’institution qu’il avait pilotée.