Grâce au partenariat signé avec l’Association congolaise du droit maritime (Acodem), qui va lui dispenser un soutien technique, la chambre consulaire se sent mieux outillée à assurer l’accompagnement des entreprises du secteur maritime.

Le partenariat entre la chambre consulaire de Pointe-Noire et l’Association congolaise du droit maritime a été signé le jeudi 20 juillet 2017.C’est  à l’ouverture du colloque international sur le code communautaire de la Marine marchande organisé à l’initiative de la Codem . Ce partenariat  prévoit la tenue d’une permanence à la chambre consulaire  pour à la fois renseigner sur le droit maritime et recueillir les sujets devant le   « nourrir ». A cette action se greffe  l’organisation des formations et conférences. Dans le cadre de cette démarche, l’Acodem fournira les compétences nécessaires à l’accomplissement de cette mission de promotion du droit maritime. Pour la CCIAM, c’est une nouvelle opportunité de légitimation de son action. « Les formations et conférences prévues épousent parfaitement notre mission qui se décline en un triptyque : informer, former et promouvoir » a déclaré son président  Didier Sylvestre Mavouenzela, au terme de la pose des paraphes . Un engagement que la structure dont il tient les rênes a promis assumer avec « loyauté ».

Plan annuel de travail

D’ici à quelques semaines, les deux entités signataires de l’accord vont s’atteler à l’élaboration d’un plan annuel de travail. Avec l’ébauche de la maritimisation de l’économie nationale, la chambre consulaire entend jouer un rôle majeur au bénéfice des entreprises, qui ont des opportunités à capter.