Amorcée en avril 2014, l’initiation des artisans  de Pointe-Noire  à l’outil informatique suit son train à la chambre de Commerce de la ville. Institution qui  fait face ces temps-ci à un afflux de demandes des corporations pas encore bénéficiaires de ce programme.

 

Initié à la demande du Groupement interprofessionnel des artisans du Congo (GIAC ),ce processus de formation vise la couverture d’une centaine d’acteurs. Gratuitement pris en charge  par la chambre consulaire,il s’effectue par vagues. Le bal a été ouvert par les coiffeuses,suivies des couturiers et,ces jours-ci, des bijoutiers. La formation, prévue pour un mois par profil de métier, se résume à l’offre des rudiments  du maniement de l’outil informatique: quelques notions de  word et la navigation internet. Objectif: permettre à cette catégorie professionnelle d’élargir ses horizons à travers la recherche et la possibilité de conclusion des partenariats. » Je remercie la chambre de Commerce . Moi qui ne savais pas envoyer un mail apprends maintenant  les techniques utilisées par  les  coiffeuses  des Etats-Unis « s’enthousiasme Diane Mbon, propriétaire d’un salon de coiffure au quartier Mayinga,dans le 6ème arrondissement Ngoyo. Il est vrai que l »engouement des apprenants ne se dément nullement. »Ils sont assidus,manifestent beaucoup d’intérêt,et veulent aller loin »se flatte  le formateur Vincent Nanitelamio de la chambre de Commerce. D’autres corporations ne font pas mystère de leur impatience à emprunter le train de cette formation. Un programme qui devrait courir jusqu’ en mars 2015.