La chambre consulaire de Pointe-Noire  a procédé, ce  jeudi 22 octobre, aux lancements  du Centre de médiation et d’arbitrage du Congo (Cemaco/Pointe-Noire) et du helpdesk Liziba, la plateforme électronique dédiée à l’information des entreprisesDeux temps forts qui se sont déroulés en présence de Raul Mateus Paula, ambassadeur de l’Union européenne en République du Congo, d’Alexandre Honoré  Paka, préfet du département de Pointe-Noire et de  Sylvestre Didier Mavouenzela, président de la chambre consulaire de Pointe-Noire.  

 

Ces deux  dispositifs   s’inscrivent   dans le cadre de la 2ème composante de la phase II du  Programme de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales (PRCCE II) cofinancée par l’Union européenne et la chambre consulaire de Pointe-Noire chargée  de sa mise en œuvre. Au travers de ces deux dispositifs, il s’agit , d’une part,  d’améliorer le climat des affaires en vue d’offrir à  l’économie nationale une trajectoire vertueuse créatrice de richesses et d’emplois et, d’autre part, de créer pour les entreprises  les conditions d’un développement optimal. Le lancement du Cemaco-Pointe-Noire, intervenu à l’hôtel Elaïs,  a également coïncidé  avec l’organisation d’une journée de la justice alternative. L’opération a   promu,  auprès des acteurs économiques, l’adoption de modes alternatifs de règlement des différends d’affaires, tels que l’arbitrage ou la médiation. Outre deux communications sur ces solutions  alternatives  et un accueil des usagers potentiels du centre  à son  siège sis 15, avenue Charles De Gaulle, au  3e étage de l’immeuble Lincoln Immoco, cette  journée a été  marquée par la signature d’une charte en faveur de l’arbitrage et de la médiation par les entreprises. Quant à la plateforme Liziba, agrégateur d’informations utiles à une conduite fluide des affaires au Congo,  elle a été  présentée  l’après-midi de cette même journée, à la chambre consulaire de Pointe-Noire.  L’occasion a été mise à profit pour formaliser les partenariats avec les structures  engagées à participer à la fourniture des contenus de la plateforme, notamment l’Agence pour la promotion des investissements( API) , l’Institut national de la statistique( INS)  et la chambre consulaire de Dolisie.   La présentation de la plateforme a été conclue par la  visite des locaux du Helpdesk, destiné  au conseil et à l’accompagnement des entreprises.

Bond qualitatif

Ces deux lancements ont été l’occasion de souligner le bond qualitatif effectué en termes de dispositifs d’appui  aux  entreprises. « Pour  notre chambre, a-t-il expliqué, l’arrimage  à cette donne novatrice [Cemaco]  constitue  un motif de  satisfaction  qui se double d’une fierté liée à l’existence d’une forte aspiration à   l’opérationnalisation de ce centre », s’est félicité Sylvestre Didier Mavouenzela, dirigeant de la chambre consulaire de Pointe-Noire.  Raul Paula Mateus, ambassadeur de l’Union européenne a souligné «  Le trésor que constituait pour tout entrepreneur, l’accès à une source unique d’information sur l’entrepreneuriat et les opportunités d’investissement ».  Le préfet du département de Pointe-Noire,  Alexandre honoré Paka,  s’est, lui,  s’est flatté  d’une  » avancée  notable dans le patient travail d’amélioration du climat des affaires engagé par le gouvernement de la République ».