DSC00926Après son assemblée générale constitutive tenue en début d’année, le Club des entreprises de Pointe-Noire a fait sa sortie officielle le 26 août à la Chambre consulaire de Pointe-Noire en présence du président de la dite chambre, des responsables de l’Association Pointe-Noire industrielle (APNI), des autorités administratives et des chefs d’entreprises. 

Le club des entreprises de Pointe-Noire est une association à but non lucratif et apolitique, qui regroupe en son sein les entreprises locales de divers secteurs d’activités. Il vise l’émergence et la valorisation de entreprises locales au travers des joint-ventures lors des appels d’offres, des formations de renforcement de capacités des dirigeants et de leurs  personnels, la recherche des partenariats gagnants-gagnants au plan national et international et à aider les entreprises membres à s’aligner sur les exigences des clients et du marché.  Il regroupe neuf entreprises  : PEPI Congo, Emexdis Engineering, Business Consulting & Logistique, Prodyzak Technologie, SISE Congo, Etradis, ADS, DE-Network, PLT Consulting.Le bureau du Club élu pour deux ans est dirigé par Jean Pierre Boumba, secondé par Chris Malonga. Jean Jacques Ondongo-Issambé  est le trésorier tandis que Laurent Freddy Taty-Tchicaya et Séraphin Biell sont respectivement secrétaire général et secrétaire général adjoint.« Le Club des entreprises de Pointe-Noire (CEPN) dans son plan d’action a priorisé la mise en place d’une plateforme d’information qui jouera les rôles suivants : diagnostiquer les entreprises membres et mettre en place les actions de mise à niveau, recenser les informations des appels d’offres et les diffuser aux entreprises membres, collecter les informations auprès des investisseurs nationaux et internationaux » a dit Jean Pierre Boumba, président du CEPN.   La mise sur pied du club des entreprises obéit à la volonté de mutualiser les efforts afin d’envisager ensemble les réponses aux grands défis du développement des entreprises et de parler d’une même voix au moment de présenter ses doléances aux décideurs et autorités compétentes. C’est aussi la réponse des entrepreneurs de Pointe-Noire à la circulaire du président de la République sur l’initiative de la promotion des entreprises au Congo. Une directive traduite dans les faits par la Chambre de commerce qui à créée en son sein une commission local content « Parmi les conclusions de cette commission, il y a le regroupement. C’est le cas de ces jeunes entreprises qui forment aujourd’hui le club et qui ont décidé de se regrouper pour partager en commun leur souci de développement de leurs entreprises. Nous souhaitons à ces neuf entreprises que d’autres viennent se greffer pour que finalement le Club de Pointe-Noire grandisse» a dit Sylvestre Didier Mavouenzela, président de la Chambre consulaire de Pointe-Noire.En début d’année 2016, le Club des entreprises de Pointe-Noire en partenariat avec la Chambre consulaire  organisera un premier forum sur la sous–traitance industrielle.