Siège du Guot

En raison de la rareté des ressources prévues pour son fonctionnement, le guichet unique des opérations transfrontalières du Congo amorce un virage stratégique, qui fait la part belle à ses prestations. 

 

Le Guichet unique des opérations transfrontalières (Guot), plateforme électronique dédiée à la facilitation du commerce extérieur, va davantage s’appuyer sur ses services pour assurer son fonctionnement. Privé  depuis 4 ans  de la redevance informatique  (RDI) censée couvrir 70% de ses charges, l’organe de facilitation a dû prendre le chemin de la réinvention. La nouvelle orientation, qui consacre une meilleure monétisation  de ses  services, a été actée lors du conseil d’administration de la structure  tenue début   février dernier. Principale mesure adoptée, la hausse  du TI (Transport à l’importation), ayant bondi de 16 mille FCFA à 40 mille FCFA. « Nous n’avons pas le droit de mettre la clé sous le paillasson », a déclaré Amina Magalie Tchicaya, la directrice commerciale, d’exploitation et du marketing de cet établissement public à caractère industriel et commercial.  C’est elle qui a annoncé la nouvelle donne  aux acteurs de la communauté portuaire le 5 mars à la chambre de commerce de Pointe-Noire. «  C’est la vérité des prix, car nous les avons minorés jusque-là », s’est défendu le responsable des services informatiques du Guot, répondant aux critiques  ayant accueilli cette  décision.