Martin Parfait Aimé Coussoud-Mavoungou, ministre délégué à la Marine marchande, était, jeudi 11 juin 2015 à la Chambre de commerce  de Pointe-Noire, face aux acteurs de son secteur pour les inciter à la maîtrise des différents accords maritimes signés par la République du Congo.

 

De 1964 à nos jours, la République du Congo a signé 15 accords maritimes. Parmi  les pays concernés : la Chine, la  France, le Gabon, le Sénégal, la RD Congo, l’Algérie, l’Espagne, l’Italie, le Maroc, l’Afrique du Sud, l’Angola …Cet effort va se poursuivre avec la conclusion de nouveaux accords- en cours d’élaboration. Mais le constat de l’ignorance de ces textes  saute aux yeux. C’est pour amorcer un renversement de tendance que le ministre délégué à la Marine marchande a choisi la pédagogie à l’endroit des acteurs de son secteur. « Derrière chaque accord, il y a des avantages pour les deux parties signataires » a souligné l’émissaire du gouvernement. Qui compte associer les opérateurs du domaine  à la conception de ces textes « pour qu’ils  ne les subissent  plus »a précisé Martin Parfait Coussoud Mavoungou. Au cours de cet exercice, le ministre  a enjoint à la direction de la Maritime marchande de rendre disponibles les dispositions contenues dans ces différents  accords.  Il a d’ailleurs suggéré la formation des commissions mixtes composées de cette  l’administration, de la Chambre de commerce de Pointe-Noire et des opérateurs du secteur.