Une trentaine d’animateurs des   centres de gestion agréés(CGA)  et autres structures d’accompagnement des TPE/PME/PMI  ont pris part, du 13 au 19 janvier  2015 au siège de l’Association Pointe-Noire industrielle(APNI) à la base KM4 Ouest de Total E &P Congo, à un séminaire sur la sécurité sociale. L’ « exceptionnelle » portée de la formation, préparée par l’organisme déjà cité et organisée  par le programme de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales(PRCCE), a été unanimement mise  en évidence par  les participants.

 

La nécessité et l’opportunité de la mise en œuvre  de cette formation ont été dictées par un constat : les déboires des PME /PMI aux prises  avec les difficultés d’intégration des données de la sécurité sociale dans leur comptabilité. D’où l’octroi de la primauté au réseau de  centres de gestion agréés (CGA) et PME  dans l’orbite de l’Association Pointe-Noire industrielle(APNI) et de la chambre de commerce. Des dispositifs clés  d’accompagnement  de la petite et moyenne entreprise à Pointe-Noire. Dispensée par Antoine Kinda, expert en sécurité sociale, cette formation a consisté dans un large déploiement de ses  notions  phares. Cinq thèmes  ont été épluchés à cet effet : les cotisations  sociales, ses facteurs d’existence et leur réglementation ; le financement de la CNSS, la détermination de l’assiette sociale, le calcul des cotisations, les majorations de retard et pénalités ; la comptabilisation des salaires et les procédures de contrôle des cotisations ; les prestations sociales servies dans les branches gérées par la CNSS ; la constitution des dossiers de prestations sociales  et les conditions générales. Chacun des thèmes développés  a été un alliage d’aspects théoriques et pratiques assortis d’une active participation des séminaristes. Lesquels  n’ont pas tari d’éloges sur l’importance  des connaissances acquises au terme des cinq jours  d’apprentissage. « Dès la première journée, j’ai été agréablement surpris .On a eu l’occasion de cerner de bout en bout la CNSS avec notamment un éclairage nouveau. Ma vision de cette structure a été transformée ; aujourd’hui, c’est la meilleure  chose proposée aux entreprises pour la protection sociale des salariés » s’est flatté  Victorien KimbembeMassoumou, gérant du cabinet Intégral SARL. Marcel Ndibou  de la direction départementale des PME  s’est inscrit dans la même veine. «  Je sors avec l’impression d’avoir  effectué  un bon  voyage intellectuel, d’autant plus que j’ai appris des choses que je ne connaissais pas en matière de sécurité sociale ». «  C’est une découverte  .Cette formation nous a été vraiment bénéfique »a renchéri Sandra Nkoua du CGA de la chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture et des métiers de Pointe-Noire. Satisfaite du déroulement de la formation, l’APNI, qui en a discuté les modalités avec  le PRCCE, est très ardemment demandeuse des résultats. «  On vous attend aux résultats. Les CGA, c’est le cœur du dispositif de l’APNI. Que la qualité perçue soit au rendez-vous ! » a lancé son délégué général ,Kibelolo Massika. Même exhortation pour  Didier Akue, expert gestionnaire du PRCCE , qui a dit compter sur les séminaristes pour mettre en pratique les nouvelles aptitudes acquises à l’épilogue des cinq jours  de formation.  L’homme a par ailleurs annoncé des programmes  supplémentaires. Si Brazzaville devrait accueillir la dernière semaine du  mois en cours le consultant  Antoine Kinda pour le même éclairage sur la sécurité sociale, l’offre PRCCE (mise  en œuvre par le centre  pour le développement de l’entreprise) sera étoffée par deux nouvelles préoccupations : comment répondre aux appels d’offres des marchés publics ? ; l’accompagnement des porteurs de projets.