Participants à l'assemblée générale constitutive

 Groupement des organismes de formation professionnelle. C’est le nom du nouveau cadre associatif agrégeant les écoles actives dans ce secteur . Son assemblée générale constitutive, intervenue vendredi 5 décembre 2014 à la Chambre de commerce de Pointe-Noire , a consacré l’ascension de M.Bernard Ngazo à sa tête.

Cette association est le fruit d’une réflexion entamée depuis le mois de juillet 2014. »Nous avions décidé de nous mettre ensemble , parce que il y a besoin de mutualiser nos moyens et nos expertises; et parce qu’il y a nécessité de nous organiser pour être en position de partenaire face aux pouvoirs publics et autres organismes en position de travailler avec nous » a rappelé M. Bitemo du cabinet AIDL Consulting. Ce cadre entend donc  oeuvrer pour la promotion de la qualité de la formation professionnelle en impliquant  toutes les parties prenantes. Ambitieux, ses objectifs se conçoivent comme une réponse  aux griefs pointant l’inefficacité du système actuel .Parmi les axes de travail : améliorer l’adéquation permanente entre la formation et les besoins d’emplois; faciliter la mutualisation des coûts de formation entre organismes de formation; contribuer à la professionnalisation de ces organismes ;harmoniser les programmes et définir les référentiels ;permettre la mise en place des dispositifs appropriés de financement de la formation; contribuer à l’amélioration des compétences des organismes de formation par des programmes de formation des formateurs. La jeune structure a opté pour une gouvernance souple.Une présidence ,qui a échu à Bernard Ngazo ,directeur général de l’Ecole supérieure de commerce et d’industrie du Congo(ESCIC). Une vice-présidence dont a hérité M.Biyoko de l’Ecole supérieure de technologie du littoral(EST- littoral). Un secrétariat général revenu à Gaston Essouala du centre Sueco. La trésorerie est, elle, assurée par M. Mboumba de l’Ecole de gestion et d’administration des entreprises(EGAE). Le mandat de ce bureau exécutif est renouvelable une fois. »Le plus dur commence maintenant. Cette association de devrait pas être une de plus , mais un outil efficace au service du développement du Congo »a indiqué-à peine parvenu aux commandes- son numéro un, Bernard Ngozo.

A noter qu’une douzaine de centres ont pris part  à cette assemblée générale constitutive,qui a laissé la porte grandement ouverte aux  nouvelles adhésions.Le GOFP a provisoirement installé son siège à la Chambre de commerce, d’industrie,d’agriculture et des métiers de Pointe-Noire.