Une journée Portes ouvertes sur les Centres de gestion agréés de la Chambre Consulaire a été organisée le 29 novembre afin de faire connaitre ce dispositif mis en place par l’Association Pointe-Noire industrielle (APNI). L’activité a eu lieu en présence de Jean Pinda Niangoula, directeur général de la promotion du secteur privé et de Sylvestre Didier Mavouenzela, président de la Chambre consulaire de Pointe-Noire.

 

Les Centres de gestion agréés (CGA) ont été mis en place par l’APNI avec pour mission d’accompagner les TPE et PME/PMI afin de les appuyer dans l’amélioration de leur gestion et de leur comptabilité, de les inciter à se formaliser et de faciliter leur accès au financement.

Selon Sylvestre Didier Mavouenzela, président de la Chambre consulaire de Pointe-Noire, le rêve de voir émerger à Pointe-Noire un tissu viable de PME/ PMI articulé sur l’arrière pays et en lien avec les grandes entreprises est à l’origine de la création de l’APNI il y a dix ans. Seulement, ces entreprises étaient confrontées à un certain nombre de blocages (le renforcement des capacités, l’accès à l’information, l’accès au financement, l’insertion des entreprises dans l’espace). « L’accès au financement est essentiellement dû  à l’absence d’une comptabilité fiable, à l’insuffisance des fonds propres, au manque de garantie et à l’absence de la comptabilité fiable d’où la mise en place des Centres de gestion agrées qui accompagnent les entreprises dans le suivi personnalisé de la comptabilité et de la gestion, des obligations sociales et fiscales et l’élaboration de business plan. Dans la loi des finances 2014, l’Etat a inscrit les Centres de gestion agrées. Cette reconnaissance permet ainsi aux CGA de se déployer au niveau national » a t-il dit.

 Pour Jean Pinda Niangoula, directeur général de la promotion du secteur privé « Le ministère du développement industriel et de la promotion du secteur privé  a pensé dans le cadre de la politique de la promotion du secteur privé, qu’il fallait s’appuyer sur un certain nombre de Centres d’appui. C’est pourquoi il a été signé un protocole d’accord avec l’APNI, le Forum des jeunes entreprises du Congo pour accompagner ces Centres de ressources dans l’application d’un certain nombre de projets qu’ils étaient entrain de mettre en place. En 2014, les CGA auront un décret qui présentera son organisation et ses attributions. Le ministère a pris l’engagement d’augmenter sa subvention en direction de ces Centres de ressources. Cette subvention va être multipliée fortement pour que l’action menée par l’APNI ne s’arrête pas au niveau de Pointe-Noire mais s’étende au niveau national. C’est la meilleure façon pour le ministère d’avoir une emprise de cette politique »  a dit Jean Pinda Niangoula.
Les différents animateurs des  Centres de gestion agréés ont ensuite présenté les CGA, expliquer l’accession à leurs services mais aussi développer l’assistance à la formalisation des entreprises.

Le CGA est un service pour accompagner les entreprises désireuses de faire suivre leur gestion. À travers les CGA, les entreprises bénéficient des conseils juridique et fiscal. Les CGA ont entre autres objectifs de travailler à l’amélioration du climat de confiance entre ses adhérents et leurs partenaires (fournisseurs, banquiers, administration fiscale etc…), favoriser le regroupement  des entrepreneurs, contribuer au développement des très petites entreprises.
Une fois l’entreprise inscrite au CGA, l’équipe de CGA se rend dans les locaux de l’entreprise inscrite pour une opération de contrôle et de vérification des informations déclarées lors de l’inscription. À partir de ce moment, un contrat de prestation de services est signé ente le deux parties. Ce contrat détermine les modalités pratiques d’intervention adaptées au profil de l’activité de l’entreprise inscrite et définie les obligations des deux parties pour la durée du contrat. Les mécanismes pratiques entrent alors en jeu pour la prise en charge effective du suivi et de la gestion de l’entreprise inscrite.  

La comptabilité bien tenue, la discipline du chef d’entreprise, des comptes  attestés en fin d’année par un expert comptable affilié au CGA, la possibilité d’obtenir des facilités bancaires en  termes de lignes de crédits sont entre autres les avantages du dispositif mis en place par l’APNI.
Le représentant du Projet d’appui à la diversification de l’économie (PADE) cofinancé par la Banque mondiale et le Congo a présenté le projet qui s’inscrit dans le cadre d programme global du gouvernement destiné à traduire la vision décrite par le Chef de l’Etat dans son programme. Les grandes orientations du gouvernement en termes du climat d’affaires, le développement des entreprises et de promotion des investissements dans le contexte général de la diversification de l’économie ont été prises en compte pour préciser l’objectif du projet et en dégager les principales composantes.

Les témoignages des entreprises ayant bénéficié de l’expertise de Centres de gestion agrées ont mis fin à cette journée Portes ouvertes sur les CGA de la Chambre de commerce.